Tir à l'Arme à Feu, ma Petite Expérience #22

Publié le par Melle Dubndidu

Hello,

 

http://i1119.photobucket.com/albums/k633/Melle_Dubndidu/dubndidushoot1.jpg

J'ai longuement hésité avant de vous préparer cet article car je pense, à juste titre, que ce sujet est particulièrement délicat à aborder. Néanmoins, votre enthousiasme sur le  Facebook du blog m'a définitivement décidée à vous faire partager ma fameuse expérience du: Indoor Shooting Range, c'est-à-dire: tir à l'arme à feu sur cible. (je vous en parlais ici).

 

Avant toute chose, je ne suis pas vraiment une fille attirée par la violence, ni une fan des armes à feu, encore moins de Call of Duty (j'avoue un petit faible pour la serie des Tekken), et ENCORE moins une defenseur du 2eme amendement de la constitution des Etats-Unis. Je reviendrai sur ce point après vous avoir raconter mon après-midi dans ce club de shooting. Ceci étant dit, c'est un peu "grâce" à cet amendement que j'ai eu l'occasion d'assouvir ma curiosité. Vous pouvez penser que c'est malsain de vouloir connaître la sensation de porter et tirer avec "une arme qui tue", a posteriori, je crois que c'est le meilleur moyen de se rendre compte de sa pauvre condition de simple mortel. 

 

Bref, quand nous nous sommes rendu au club dimanche,  mon excitation a commencé à se fondre avec un peu d'appréhension, puis une fois que j'étais vraiment DEDANS, je me suis même inquiétée. Déjà le décor est un peu froid, glauque, des armes, des fusils, des balles, des livres sur les catégories de pistolet mais surtout le bruit qui y régnait, était à vous retourner l'estomac. Il y avait un épais mur ainsi qu'un quadruple vitrage qui séparaient le magasin des couloirs des cibles, et pourtant, je me suis sentie un peu tétanisée en entendant ces coups de feu. À part dans les films et heureusement, je n'en n'avais jamais été témoin. Au final, on  s'habitue à ce son, on patiente qu'un couloir se libère, on regarde les autres tirés, on observe les gens arrivés. Je n'ai pas pu m'empêcher de qualifier certains de TARÉS car ils arrivaient vraiment avec des armes de guerre type: Fusil à pompeM-15... C'est-à-dire que ces gentilles familles ou hommes (car il y avait une majorité d'hommes je ne vous le cache pas) gardent ces ENGINS chez eux. C'est bien CETTE réalité qui m'a carrément effrayée. Et même, je me suis posée la grande question du "MAIS pourquoi? à quoi ça leur sert"...

 

Enfin, au bout de 45 minutes vient "enfin" notre tour. On explique rapidement que c'est notre première fois, et là on a eu droit à une longue explication des règles de sécurité (heureusement)(à retenir que l'arme doit toujours viser la cible et jamais autre chose, ni sortir du stand), de comment tenir l'arme, la charger, la décharger. J'ai eu ainsi droit à un 9mm Beretta, plutôt "léger" (pas comme une plume tout de même). On nous donne des lunettes de protection (ou pas vu que j'ai mes propres lunettes de myope et que "ca suffit), un casque/bouchon anti-bruit, et c'est parti !

 

http://i1119.photobucket.com/albums/k633/Melle_Dubndidu/dubndidushoot7.jpgLe 9mm en position déchargéhttp://i1119.photobucket.com/albums/k633/Melle_Dubndidu/dubndidushoot6.jpgNos balles dont tout l'emballage était  traduit en français, même pas en espagnol..!http://i1119.photobucket.com/albums/k633/Melle_Dubndidu/dubndidushoot4.jpg

L'état du sol avant même que nous commencions, plein de douilles. Plus elles sont longues, plus le calibre de l'arme qui les as tirées est gros.

 

 

Donc voilà, on s'installe, on insère les 10 balles dans le chargeur, on reproduit les gestes que le gentil monsieur nous a montré, et je me lance. Pour le premier coup, j'ai mis du temps avant d'appuyer sur la gâchette. J'avais peur du recul de l'arme (on le voit bien sur la vidéo ci-dessous), j'avais peur de ne pas avoir assez de force pour le gérer... mais surtout j'appréhendais. On va dire que je m'étais habituée au bruit, bien plus important dans la salle de tir que dans le magasin, mais quand c'est SON arme SON bruit SA balle, SES petites mains qui vont appuyer, il se passe évidemment quelque chose dans votre tête...

Shooting Range - Tir Experience from Anne Dubndidu on Vimeo.

 

 

Une fois le premier coup parti, on comprend mieux comment "l'arme" se comporte, comment on doit adapter sa force pour maîtriser le recul, comment on doit anticiper cette détonation tout en visant. Car, le but demeure de viser au coeur de la cible, de la tuer.. Eh oui ! Ma première balle n'a pas touché mon bonhomme, juste le coin droit de la cible, mais après je me suis améliorée jusqu'à toucher une fois le 10 (le coeur du coeur du c'est trop dur!)

 

Pour revenir sur la vidéo et plus précisément à la première partie où je m'apprête à tirer, si je me ravise c'est parce que mon voisin a un M-15 qui fait un bruit et une "aspiration" si puissante,  qu'il m'était presque impossible de viser, tenir correctement mon arme sans "trembler" ou "sursauter". D'ailleurs, même la caméra tremble ! C'est assez difficile de vous traduire le sentiment que j'ai eu, mais je ne me sentais pas 100% en sécurité, c'est limite si mon corps ne me demandait pas de filer me cacher, comme un instinct de survie, de vouloir me coucher par-terre. Franchement, si vous avez déjà joué à des jeux vidéos avec des armes de guerre, et bien autant vous le dire, ça n'a rien à voir. Je dirais que le bruit, la sensation, le souffle des détonations sont indescriptibles tant qu'on ne l'a pas vécu.  NON je n'en fait pas trop lol

 

Ceci étant dit, on s'habitue assez rapidement à cette atmosphère et j'ai tiré, je me suis habituée, j'ai essayé de m'améliorer puis au final j'ai apprécié à sa juste valeur cette expérience, et ce deux manières différentes...

 

La première: on se rend compte à quel point UNE arme, même la plus petite est extrêmement dangereuse et doit être manipuler avec beaucoup d'attention. On s'aperçoit surtout à quel point nous avons été bête de créer ce genre d'objet pour s'entre-tuer, car une balle, une seule mal placée, on ne fait pas attention, peut tuer ou gravement blessé quelqu'un, et ce même dans un moment de "loisir"

 

La seconde: L'étrange plaisir qu'on a à viser cette fichue cible, à apprécier la force, le bruit, à vouloir recommencer, puis ce sentiment de supériorité, cette concentration. Je ne sais pas mais quand je suis ressortie, j'avais déjà envie de revenir. Évidemment, chaque personne réagit à sa manière, mais après avoir tiré, je me sentais apaisée, comme après une séance de box. Je m'étais délestée de mon agressivité, mon stress... (Au passage, la séance que j'ai faite m'a couté "30$") 

 

http://i1119.photobucket.com/albums/k633/Melle_Dubndidu/dubndidushoot2.jpg

Après les instants de folie, hors de la réalité et du politiquement correct, on se rend compte que cette occasion de tirer, le fait de nous donner une arme qui peut tuer, est pure F.O.L.I.E.

Aux Etats-Unis, il est interdit de boire de l'alcool avant 21 ans, mais aux Etats-Unis tu peux tirer dans un club à partir de 18 ans, et même à partir de 13 ans si accompagné d'un adulte. C'est quand même loufoque? Je ne dis pas que l'alcool tue "moins", mais sur une échelle de danger immédiat, je préfère filer une bière à un gamin de 13 ans que le pistolet de 9mm que j'avais dans mes mains. Je trouve cela purement inconscient, surtout quand j'ai justement vu un ado de 13-14 ans rentré dans le club et de directement demander s'il y avait des armes comme dans le jeu vidéo de Call of Duty ! (VERIDIQUE)

 

De plus, même si en tant que loisir, ce genre d'activité peut avoir un attrait (je ne le nie pas bien au contraire, j'ai eu beaucoup de plaisir à tirer!) on se rend compte de toute l'entreprise qu'il y a derrière et surtout de ce que l'américain moyen possède chez lui. POURQUOI? Parce qu'ils ont le droit, donc pourquoi PAS ?

Pourquoi pas justement ? Car c'est dangereux et purement injuste, inconscient qu'un citoyen lambda puisse s'autoproclamer défenseur de l'Etat ou de la Police, ou encore de l'ordre. Certes, je pense que le 2ème amendement avait du sens au temps des Westerns, de la conquête de l'Ouest, car ces colons en avaient besoin pour se protéger, mais de nos jours, c'est tristement comique? Je veux dire, OK si tu vis dans un quartier un peu craignos, du pepper spray, mais un pistolet? On ne peux pas avoir de manière privée le droit de vie ou de mort et le pire, c'est bien dans ce club de tir où on rencontre cette réalité américaine. C'est particulièrement effrayant, car ce n'est pas le grooos vieux tatoué (je ne dis pas que etre gros ou vieux ou tatoué est effrayant hin!), c'est des gens qui ont l'air "normaux". Il y avait des familles, des parfaits gentlemen en chemise, en polo, des femmes, des couples.. pas de stéréotype en somme.

D'ailleurs, je peux vous l'avouer aujourd'hui, ma première appréhension en venant aux USA était bien l'insécurité en pensant à toutes les armes que tout le monde, X ou Y, possède. Ironique quand on pense au but premier de cette possession. Pas un jour ne passe sans qu'on entende parler d'une fusillade, quelqu'un meurt tué par une arme à feu... Ça fait froid dans le dos. Je ne crois pas de fait que ça soit vraiment sain d'aller si souvent dans ce genre d'endroit, on y perdrait le sens et la réalité qu'incarne une petite arme, aussi rose bonbon et plein de diamant soit-elle (bah oui tu peux la personnaliser attend, t'es américain ou tu ne l'es pas)

 

Voilà, j'espère que ce post vous a plu, moins rêveur que celui sur le Surf et moins glamour que d'ordinaire. Je serai curieuse de savoir si ce genre d'expérience vous intéresserait si vous en aviez l'occasion, mais surtout ce que vous pensez de ce droit à posséder une arme !

 

à très vite pour du look (on retourne au GLAMOUR et au GIRLY promis)

 

PS: Le module de commentaire fonctionne, il est juste un peu lent, donc soyez patiente en postant vos petits mots

http://i1119.photobucket.com/albums/k633/Melle_Dubndidu/bloglovindef-1.jpg

Publié dans USA me voilà

Commenter cet article

initialscb 01/03/2012 23:33

Super cet article! merci bcp!
Vidéo impressionnante, on sent le recul et la force que tu ressens quand tu tires!

Mathilde 01/03/2012 19:00

Super cette article ! J'ai adoré le sens que tu as donner au mots, et la valeur de tous les sentiments que tu as pu faire partager. Je serais intéressée depuis un moment à tiré pour avoir un bon
coup d'adrénaline je pense, et de voir tout ce que tu as écrit, wouah ! ça donne envie ;)

Maella 01/03/2012 16:33

Tu as eu raison d'assouvir ta curiosité car tu as l'air de t'être rendue compte que cette arme pouvais vraiment tuer. J'ai l'impression que certaines personnes (je ne dirais pas les américains en
général parce que ça dépend de leurs histoire personnelles) ne s'en rende pas bien compte et c'est bien d'avoir insister là dessus ;)

Bises
http://maella-b.blogspot.com

Melle Dubndidu 01/03/2012 18:03



Je crois qu'on ne peut pas bien se rendre compte de l'impact d'une arme tant qu'on en a pas tenu une, enfin bien sur on le sait mais on le constate vraiment apres lol =)


bisous et merci!



Valentine 01/03/2012 13:28

Merci pour ton commentaire :D
Ton article est vraiment très intéressant et très bien écrit bravo !

Bisous
Valentine,
http://inthestreetofmode.wordpress.com/

Melle Dubndidu 01/03/2012 18:02



De rien Valentine et merci pour le tien

sofia 01/03/2012 10:32

j'y pense depuis qq années, sans vraiment m'y interesser de pres, ou de demander qq informations aux personnes concernées. Je trouve ta demarche tres forte et courageuse et j'applaudis !
Merci d'avoir partagé cette experience.
s

Melle Dubndidu 01/03/2012 18:02



Merci Sofia. Si tu as l'occasion n'hesite pas, c'est vraiment une experience a avoir =)


bisous !